Art Contemporain en Normandie

La vie des formes
John Coplans

6 février 2022 → 15 mai 2022

Vernissage le samedi 5 février 2022 à 18h

Clenched Thumb, Sideways (Pouce enserré, de côté), 1988 © The John Coplans Trust

John Coplans (1920-2003) a d’abord été un peintre abstrait à Londres dans les années 1950, avant de partir en 1960 pour les États-Unis, où il se consacra à la critique d’art et au commissariat d’exposition ; cofondateur de la célèbre revue Artforum, il joua un rôle essentiel dans le débat artistique des années 1960-1970. À l’âge de soixante ans, au seuil des années 1980, il décida de redevenir artiste, avec la photographie, faisant rapidement de son corps son seul sujet. Il fut un acteur majeur du renouveau de la photographie dans l’art des années 1980 et 1990.

Ses photographies en noir et blanc, réalisées en studio, ne montrent jamais le visage, mais des fragments cadrés plus ou moins large, isolés ou combinés en polyptyques, à différentes échelles. Cette vision du corps d’un homme âgé peut paraître provocatrice au regard des nus auxquels nous sommes accoutumés. Mais Coplans fait preuve d’une tout autre liberté : avec la concentration et la mobilité d’un danseur, il invente des postures qui métamorphosent le corps humain tout en s’inscrivant dans une longue histoire artistique, de la statuaire archaïque aux découpes d’Ellsworth Kelly en passant par les sculptures de Brancusi.

Objet premier, singulier et impersonnel, le corps est le support d’une exploration jubilatoire, sans cesse renouvelée, de la vie des formes, bien au-delà du genre de l’autoportrait.

Exposition coproduite avec la Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris.

Dimanche 6 février à 11h : visite de l’exposition avec Jean-François Chevrier et Élia Pijollet.

Parution associée
John Coplans – Un corps
Suivi d’une anthologie de textes de John Coplans

Jean-François Chevrier
Édition établie par Jean-François Chevrier et Élia Pijollet
Textes traduits de l’anglais par Jean-François Allain et Élia Pijollet
Ouvrage publié avec le soutien du Centre national du livre et de la Fondation Henri Cartier-Bresson

Historien de l’art, critique d’art, Jean-François Chevrier a enseigné aux Beaux-arts de Paris de 1988 à 2019. Fondateur et rédacteur en chef de la revue Photographies (1982-1985), conseiller général pour la documenta X (1997), il est commissaire d’expositions indépendant depuis 1988 (Une autre objectivité, Photo-Kunst, Walker Evans & Dan Graham, Des territoires, L’Art moderne selon Mallarmé, Formes biographiques…) Il a publié de nombreux essais et ouvrages sur l’art moderne et actuel, photographie comprise. Ouvrages récents : Jeff Wall (Hazan, 2013) ; Œuvre et activité. La question de l’art (L’Arachnéen, 2015) ; Bernard Réquichot (Flammarion, 2019).
Parution : novembre 2021

14 × 20,5 cm (broché)
59 illustrations
240 pages
ISBN : 978-2-912132-97-0
22 euros

Contact

Le Point du Jour, centre d’art / éditeur
107 avenue de Paris
50100 Cherbourg-en-Cotentin
t +33 (0)2 33 22 99 23

lepointdujour.eu

infos@lepointdujour.eu

Horaires

Du mercredi au vendredi, de 14h à 18h.
Samedi et dimanche, de 14h à 19h.
Été, ouvert aussi le mardi de 14h à 18h.

Tarif

entrée libre.