RN13Bis, art contemporain en Normandie

mi dedans/quasi dehors
Nine Hauchard

19.06 - 22.08.21

Frac Normandie Caen

Contact

Frac Normandie Caen
7 bis rue Neuve Bourg l’Abbé
14000 Caen
t + 33 (0)2 31 93 09 00

www.fracnormandiecaen.fr info@fracnormandiecaen.fr

Horaires

Du mercredi au dimanche de 14h à 18h (dernière entrée à 17h45).
Fermeture en dehors des expositions les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet et 25 décembre.

Tarif

entrée libre.

L’exposition mi dedans/quasi dehors est une invitation à la flânerie dans un paysage imaginé par Nine Hauchard durant sa résidence à l’IME l’Espoir. À la frontière entre jardinet privé et parc public, l’installation incite à la déambulation pour observer chaque détail comme on s’attarde sur une plante remarquable. 

Le projet de Nine Hauchard avec les jeunes de l’IME trouve ancrage dans le « Petit traité du jardin ordinaire » de l’artiste et philosophe Anne Cauquelin. L’auteure propose une définition du jardin, évoque ses représentations et la poésie de cet espace à la frontière entre intérieur et extérieur.

La première étape de conception des œuvres de l’artiste se déroule à l’extérieur. Lors de promenades ou de voyages, elle scrute l’environnement, relève certains détails en les dessinant dans des carnets et glane çà et là des échantillons de paysage. Ce répertoire de formes est retravaillé et stylisé dans la composition de patchworks, de volumes en tissu et de peintures et dessins. Cette démarche a été partagée avec les participants qui ont créé eux aussi des tentures composées de formes récoltées dans des carnets. La phase d’observation et de relevés s’est déroulée lors de sorties organisées au Jardin des plantes et au parc de la Colline aux oiseaux, espaces verts emblématiques de la ville de Caen.

Dans l’exposition, Nine Hauchard scénographie l’espace comme un aménagement paysager. Les œuvres peuvent être envisagées de manière autonome ou perçues comme composante d’une grande installation. Une partie d’entre elles s’inscrit à l’intérieur d’une enceinte en cartons sérigraphiés, Carton Costaud, tandis que d’autres se déploient à l’extérieur. Cette configuration rappelle l’ambivalence soulevée par Anne Cauquelin à propos du jardin, cet espace « mi-dedans / quasi-dehors ».

Matériau souple et malléable, l’utilisation du tissu permet de multiplier les effets de matières dans une large gamme de couleurs et se prête à de nombreuses interventions. Dans l’exposition, deux tentures, « Sous ma couette, je regarde le ciel » ; « Les rêves du buisson bleu », sont suspendues par un système de tringles, une autre à un échafaudage domestique d’ordinaire utilisé pour la taille des haies. Chaque œuvre se présente comme un paysage fantastique et coloré constitué d’un patchwork de motifs peints, sérigraphiés et cousus sur une toile tissée. Nine Hauchard alterne les formats, l’épaisseur, joue avec la brillance d’un satin, et la répétition des motifs qui bordent chaque composition. Les formes stylisées issues des carnets de l’artiste oscillent entre abstraction et figuration, laissant parfois apparaître les contours de végétaux ou d’objets du jardin.

Non loin de là, une serre aux parois peintes accueille le/la visit·eur·euse. Intitulée « Les Boutures », l’architecture abrite un ensemble de tentures produit par les jeunes pousses de l’IME l’Espoir. En compagnie de l’artiste, les participants ont composé un grand paysage sur des draps préalablement teintés à la main en sérigraphiant et tamponnant des dessins issus de leurs carnets. Aboutissement d’une expérience partagée pendant 6 mois, cette exposition dans l’exposition témoigne de l’implication des enfants et de leurs éducatrices dans cette résidence.

 

Dans le cadre du dispositif « Culture, Santé et Médico-social », programme interministériel – ARS de Normandie, DRAC de Normandie, en partenariat avec les Départements du Calvados, de l’Eure, de la Seine-Maritime et la Région Normandie.